L‘information en continu : de la consécration au déclin

4 Oct

L’information en continu peut apparaître comme une avancée en termes d’information. Elle est rendue possible grâce au progrès des technologies. Elle donne l’illusion que l’on peut assister à tous les évènements  partout, simultanément. Mais elle incarne également une défaite et c’est ce qui ressort de la conférence animée par Alberic de Gouville, rédacteur en chef de France 24.

Quelle légitimité pour les chaines d’information continue ?

Il y a une hiérarchisation du traitement de l’information à la télévision. Les chaînes d’info en continu sont au bas de cette hiérarchie, puisqu’elles privilégient l’instantanéité à l’approfondissement. Cette constante recherche de l’immédiateté marque la disparition de l’éditorialisme dans le traitement informationnel. On en a un exemple flagrant avec les révolutions arabes dont  « le suivi a été négligé » explique Laurent Drezner directeur de la rédaction d’LCI.

Cette volonté de coller au modèle « non stop »  rend donc ainsi plus systématique le risque d’erreur dans l’information transmise. Le traitement de grandes affaires, comme celle du cas Merah, représente de grandes difficultés de traitement. Une réalité que le CSA accepte avec peut être trop de facilité : « Annoncer la mort de Mohamed Merah avant l’heure est une erreur qui peut arriver. Ce n’est pas grave, du moment que ça n’arrive pas souvent » défend Christine Kelly, journaliste membre du CSA. Mais pourquoi des heures d’antenne avant que l’affaire n’aboutisse ? Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFMTV avoue : « Les journalistes ne savent pas quand l’histoire se terminera et ne peuvent quitter l’antenne. Alors ils meublent. » Ajouté à l’uniformisation de ces chaînes révélée par une récente étude du CSA, on peut s’interroger sur la légitimité de ce modèle et sur sa pertinence.

Lutter contre une « BFM-isation » de l’information.

Les journaux télévisés des chaînes généralistes lorgnent du côté de ces chaînes de flot continu lors de grands évènements. C’est inquiétant pour la qualité de l’information. Il est indispensable de dissocier le traitement de l’information en direct et le traitement de l’actualité en continu pour ne pas tomber dans la redondance. Avec les chaînes d’information, les JT traditionnels doivent trouver leur place en sachant se par un contenu enrichi.

Erik Chiaramonti

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: