Sources : Bientôt mieux protégées

2 Oct

Image

Cet après-midi, dans l’enceinte du Théâtre de Poitiers, les voix des journalistes se sont unies pour réclamer une meilleure protection des sources. Ces dernières années, les journalistes et leurs sources ont été le fruit de nombreuses attaques au titre de l’intérêt public. Le changement de gouvernement est pour eux l’occasion de réclamer une révision de la loi de 2010.  Le conseiller de la garde des Sceaux était présent pour entendre leurs revendications.

La source, un enjeu démocratique en danger

Dorothée Moisan, journaliste à l’Agence France Presse dénonce avec véhémence la notion « d’intérêt public » incluse dans la loi sur la protection des sources qui permet de violer régulièrement le secret des sources : « La loi est trop ambiguë. Que signifie réellement l’impératif prépondérant d’intérêt public (Condition nécessaire pour que le journaliste soir obligé de révéler ses sources) ».Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart ajoute qu’il faut mettre en place une plus grande protection des sources, « C’est à nous de les protéger, pas à elles de se défendre devant les tribunaux !». Il poursuit : « Nous allons chercher des informations que certains ne veulent pas voir diffusées sur la place publique. Les personnes qui nous parlent sont tenues par le secret, elles risquent leur emploi ou pire».  

Agnès Chauvau  directrice de l’Ecole de Science Po tempère les propos des deux journalistes, considérant que la loi datant de 2010 a tout de même permis une avancée dans la protection : « Sans cette loi, Mr Courroye aurait peut être pu continuer à recevoir les fadettes des journalistes du Monde » dans l’affaire Bettencourt.

Le retard français

En matière de protection des sources, les journalistes français sont loin d’être les mieux lotis. La Suède, l’Angleterre ou encore la Belgique ont progressé plus rapidement sur la protection des sources. Tous les intervenants louent les réglementations de nos voisins. Le modèle belge brille par sa protection des sources, quant au modèle suédois c’est l’ accès facilité aux informations qui fait son succès.

A l’écoute, Nail Bouricha,  conseiller de la Garde des Sceaux Christiane Taubira,  annonce qu’un nouveau projet de loi visant à améliorer la protection des sources sera présenté en 2013. Autant dire que les journalistes présents seront particulièrement vigilants sur ses modalités.

Joséphine Thomas

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: